• Godomey, Route IITA, 01 BP 884
  • (229) 21 30 04 10

Détails de la publication

Priorisation pour la conservation des espèces ligneuses utilitaires de la Réserve de Forêt de Wari-Maro


  • Langue :Français
Télécharger le fichier

Détails de la publication

  • Type:Fiche Technique
  • Domaine:Ressources naturelles et Environnement
  • Année de publication:2016
  • Auteurs:YAOITCHA A. S., HOUEHANOU T. D., FANDOHAN B. A., ZOFFOUN A. G., HOUINATO M. R. B., MENSAH G. A., SINSIN B.
  • Cultures:Espèce ligneuse
  • Couverture géographique:Nord-Bénin
  • Mots clés:Espèce ligneuse; flore; conservation; forêt classée; Wari-Maro; exploitation forestière; Bénin

Résumé de la publication

Les plantes sont d’une grande importance pour le bien-être aussi bien des hommes que pour les animaux (Bako et al., 2005). Les différentes parties des plantes fournissent des aliments, des médicaments, de bois de construction, de bois énergie. Mais de nos jours, plusieurs rapports ont fait l’état d’une dégradation continue des écosystèmes qui concentrent ces espèces de plantes, qui ont pour effets la rareté et la disparition de certaines plantes à l’état naturel (FAO, 2010). En effet, environ 106 espèces des 2.807 espèces de la flore du Bénin sont inscrites sur la liste rouge de l’IUCN (Union International pour la Conservation de la Nature) au Bénin (Akoègninou et al., 2006 ; Adomou et al., 2011). Parmi ces espèces menacées, les ligneux sont les plus représentés. Au regard des divers services rendus par les plantes pour les êtres vivants et de la regrettable menace de leur disparition, il est nécessaire de développer des stratégies pour leur conservation. En effet, la réserve de forêt de Wari-Maro fait partie d’un domaine forestier classé composé des forêts classées des Monts Kouffé, de Wari-Maro, de Pénéssoulou et de Bassila. Dans ce complexe forestier, la réserve de forêt de Wari-Maro constitue l’une des forêts les plus importantes (102.130 ha) après celle des Monts Kouffé (179.920 ha) qui a subit plus de pressions anthropiques liées à l'agriculture et l'exploitation forestière des espèces ligneuses au Bénin (Glèlè Kakaï et Sinsin, 2009). Ainsi, pour atténuer les effets des facteurs qui contribuent à cette dégradation, il est important de procéder à leur restauration en déterminant les espèces ligneuses prioritaires. La présente fiche décrit la démarche adoptée pour l’identification des espèces ligneuses prioritaires pour la conservation et qui pourront être utilisées dans les plans de restauration.

Nombre de publications par type