• Godomey, Route IITA, 01 BP 884
  • (229) 21 30 04 10

Détails de la publication

Perceptions et systèmes d’adaptations locales des rizicultrices et des riziculteurs face aux variabilités et changements climatiques au Bénin


  • Langue :Français
Télécharger le fichier

Détails de la publication

  • Type:Article
  • Domaine:Economie et Sociologie rurale
  • Année de publication:2019
  • Auteurs:IMOROU A. A., ASSOGBA BABADANKPODJI P., DJINADOU A. K. A., AGBOH- NOAMESHIE A. R.
  • Cultures:Riz
  • Couverture géographique:Bénin
  • Mots clés:Genre; systèmes rizicoles; perceptions climatiques; stratégies d’atténuation; Bénin

Résumé de la publication

L’étude a analysé les perceptions locales des variabilités et changements climatiques, et les adaptations développées par les riziculteurs de deux zones climatiques du Bénin afin de faire face aux variations constatées. Une enquête approfondie appuyée par des entretiens de groupe a été menée auprès de 244 répondants, dont 122 hommes et 122 femmes. La méthode d'échantillonnage en grappes a été utilisée. Les données relatives à la perception locale de l'intensité des événements climatiques des 20 dernières années ont été soumises à l'analyse en composantes principales et à l'analyse factorielle des correspondances. L’approche genre a été appliquée. Les hommes et les femmes ont tous eu une bonne perception de la variabilité climatique. Une différence a été notée dans les perceptions entre les hommes et les femmes de la zone soudano-guinéenne, contrairement à la zone soudanienne où les deux percevaient les mêmes éléments. Les femmes de la zone soudano-guinéenne ont perçu une augmentation de la température, des pluies tardives et une saison pluvieuse plus courte. Les hommes ont perçu une saison pluvieuse plus longue, une forte pluviométrie et une diminution de température pendant les mois froids. Quant aux hommes et femmes de la zone soudanienne, les perceptions ont été orientées vers des pluies précoces, des précipitations irrégulières, une faible pluviométrie et une température plus chaude pendant les mois chauds. Les priorités en termes d’adaptation étaient similaires dans la zone soudanienne, à savoir des variétés tolérantes aux stress et aux ravageurs, puis des techniques de gestion de l’eau. Dans la zone soudano-guinéenne, les hommes recherchaient des variétés moyennes ou tardives et les femmes préféraient des variétés précoces, de nouvelles techniques de gestion du sol et un système cultural plus amélioré. La mise en application de stratégies concrètes pour satisfaire les besoins spécifiques selon le genre inhérents aux contraintes perçues, permettrait à la riziculture d’être plus performante au Bénin car toutes les catégories socio-économiques sauraient comment faire face aux aléas.

Nombre de publications par type