• Godomey, Route IITA, 01 BP 884
  • (229) 21 30 04 10

Détails de la publication

EFFICACITE DU BAUME DE CAJOU CONTRE LES CHENILLES CARPOPHAGES DU COTONNIER AU CENTRE DU BENIN


  • Langue :Français
Télécharger le fichier

Détails de la publication

  • Type:Article
  • Domaine:Protection des végétaux
  • Année de publication:2019
  • Auteurs:AZONKPIN Saturnin, AKPO Akoutan Armand, KPOVIESSI Akovognon Dieudonné, SANTOS Carline, DJIHINTO Cocou Angelo, CHOUGOUROU C. Daniel
  • Cultures:Coton
  • Couverture géographique:Centre Bénin
  • Mots clés:Biopesticides; ravageurs; dégâts; coton biologique; Bénin.

Résumé de la publication

L’utilisation des biopesticides pour contrôler les populations des ravageurs est l’un des moyens de réduction de la pollution de l’environnement. Pour élargir la gamme des biopesticides en culture de coton biologique, l’efficacité du baume de cajou contre les ravageurs carpophages a été évaluée au Centre du Bénin. Deux concentrations (1% et 2%) et deux modes d’extraction (à froid et à chaud) du baume de cajou ont été comparés à un biopesticide de référence, agri-bio-pesticide appliqué à 1 l/ha et à un témoin ‘’Non Traité’’. Un dispositif de Blocs de Fisher comportant 6 objets et 4 répétitions a été utilisé. Les modèles linéaires généralisés ou non, à effets mixtes ou fixes, ont été utilisés pour déterminer l’influence des objets sur les ravageurs carpophages. Le nombre moyen de chenilles de Helicoverpa armigera observé sur 30 plants a varié de 0,05 (baume de cajou extrait à froid et dosé à 1%) à 1,5 (‘’Non traité’’). Quant aux chenilles de Thaumatotibia leucotreta, le nombre moyen observé sur 30 plants a varié de 2,12 (baume de cajou à chaud 2%) à 8,00 (Non traité). Le pourcentage de capsules vertes saines a varié de 14,25% à 27,56% respectivement pour le ‘’Non traité’’ et le baume de cajou extrait à froid dosé à 2%. Les parcelles non traitées ont hébergé plus de ravageurs que celles traitées. Les différentes doses de baume de cajou ont réduit significativement le nombre de chenilles de H. armigera, de Earias spp., de T. leucotreta par rapport au ‘’Non traité’’. Ces doses ont présenté la même performance que l’agri-bio-pesticide sur H. armigera et Earias spp., et lors du dénombrement des capsules vertes piquées, des capsules mûres chenillées et des capsules vertes saines. La dose de 1% du baume de cajou suffit pour contrôler ces ravageurs au Centre du Bénin sauf les chenilles de T. leucotreta qui ont été mieux contrôlées par le baume de cajou dosé à 2%. Le mode d’extraction n’a pas d’influence sur l’efficacité du baume de cajou sur les ravageurs. Le baume de cajou peut être utilisé dans la gestion intégrée des ravageurs du cotonnier au Centre du Bénin.

Nombre de publications par type