• Godomey, Route IITA, 01 BP 884
  • (229) 21 30 04 10

Détails de la publication

Survie et croissance de la crevette géante d’eau douce macrobrachium vollenhovenii (Herklots, 1857) nourrie en captivité à base du tourteau du coprah, de la farine et du son de maïs


  • Langue :Français
Télécharger le fichier

Détails de la publication

  • Type:Article
  • Domaine:Pêche et aquaculture
  • Année de publication:2016
  • Auteurs:GANGBE LUC, AGADJIHOUEDE HYPPOLITE, ACHOH MARDOCHEE et LALEYE PHILIPPE
  • Cultures:Crevette géante d’eau douce
  • Couverture géographique:SUD
  • Mots clés:macrobrachium vollenhovenii; croissance; captivité; rations alimentaires

Résumé de la publication

La crevette géante d’eau douce Macrobrachium vollenhovenii , très prisée par les populations locales des vallées du sud Bénin, subit saisonnièrement une forte pression de pêche. L’objectif de ce travail est d’évaluer l’effet des régimes alimentaires fabriqués à base des ingrédients locaux sur la survie et la croissance de la crevette d'eau douce Macrobrachium vollenhovenii en captivité. Des juvéniles de M. vollenhovenii de poids moyen 3,37 ± 0,45 g ont été introduits en bassins et nourris avec quatre rations alimentaires R1, R2, R3 et R4 pendant 120 jours. Les crevettes ont été élevées dans 16 bassins randomisés de 1 m2 et mises en charge à une densité de 20 individus/m2. Au terme de l’élevage, les tailles obtenues sont 5,50 ± 0,69 cm ; 5,51 ± 0,99 cm ; 5,80 ± 0,73 cm et 5,26 ± 0,62 cm correspondant respectivement aux R1, R2, R3 et R4. Les valeurs moyennes pondérales correspondant à ces tailles sont respectivement 8,35 ± 2,95 g ; 8,59 ± 4,75 g ; 9,27 ± 2,72 g et 7,26 ± 2,20 g. Ces valeurs ne présentent pas de différence significative (p > 5%) aussi bien entre les tailles qu’entre les poids. Les rations R2 et R3 présentent les meilleurs gains moyens quotidiens (GMQ = 0,02 g/j et GMQ = 0,03 g/j respectivement) et les meilleurs quotients nutritifs (QN = 0,44 et QN = 0,34 respectivement). En définitive, la ration performante est la ration R3 puisqu’elle a permis le meilleur gain en poids et le meilleur rendement (0,98 g/m2). Les relations entre le poids et la taille montrent que les individus nourris aux rations R1 (a = 0,08 ; b = 2,67), R3 (a = 0,82 ; b = 2,67) et R4 (a = 0,08 ; b = 2,69) ont subi une croissance de type isométrique alors que ceux de la ration R2 (a = 0,12 ; b = 2,43) ont subi une croissance allométrique négative.

Nombre de publications par type